Sourcing - 26/11/2018

Un candidat est-il toujours un demandeur d'emploi ?

Lecture : 4 min

Question qui va sembler incongrue à certains d’entre vous, voire “idiote” mais vous allez vous rendre compte que la réponse n’est pas si évidente que cela…

  • Est-ce qu’un candidat est nécessairement un demandeur d’emploi ?
  • Est-ce qu’un demandeur d’emploi est nécessairement sans emploi ?
  • Est-ce qu’un sans emploi est nécessairement demandeur ou est-ce qu’un candidat est nécessairement un emploi ? ( euh non, là je m’embrouille !!)

Je vais tenter de vous donner quelques éléments de réponse…

 

Définition d’un candidat

Cela paraît simple et basique (comme dirait l’excellent Orelsan… je m’égare encore !) mais rappelons ces fameuses bases…

Selon notre cher Larousse, un candidat est “une personne qui aspire à une fonction, à un titre, à une dignité… “ donc ramené au monde du recrutement, c’est une personne qui postule à une place ou à un poste.

Très bien, mais cette personne est-elle nécessairement en recherche d’emploi ? Est-elle obligatoirement en demande, dans le sens où, c’est elle qui fait la démarche de postuler ?

Et bien vous allez voir que certains candidats s’ignorent (et la définition de Larousse les ignore aussi ;))

 

Candidats réels et candidats potentiels

Quand vous diffusez une annonce, vous ciblez en priorité les sites d’offres d’emploi référençant les demandeurs d’emploi (sans activité ou souhaitant absolument en changer). Ces personnes sont donc nécessairement des candidats réels puisque c’est eux qui ont fait la démarche de publier leur CV. Ils sont donc demandeurs de nouvelles opportunités.

 

 

Mais, dans le monde des recruteurs, il existe également des candidats potentiels (aussi appelés "candidats passifs")… dissociables en 2 catégories.

Il y a des personnes en poste qui ne sont pas en recherche active mais qui se tiennent en veille, à l’affût d’opportunités susceptibles de les faire évoluer. Leur CV n’est pas forcément visible mais leur profil Linkedin (et/ou Viadeo) vient d’être mis à jour (ou l’est régulièrement) et ils affichent être “à l’écoute” du marché. Ces futurs candidats peuvent être démarchés assez facilement via des messages d’approches sur les réseaux sociaux professionnels ou par la cooptation.

Et, il y a des candidats potentiels qui s’ignorent totalement, et qui n’ont pas fait la démarche de se mettre en veille sur ces sites d’annonces ou sur les réseaux pro. Ils ne sont pas demandeurs, ils se sentent bien dans leurs fonctions et sont difficilement accessibles. On les aborde via la chasse de tête ou le sponsoring pour susciter leur intérêt et les transformer en candidats.

 

Petit résumé en vidéo avec Sébastien : 

 

Conclusion

Selon le dictionnaire, un candidat ne s’appelle candidat que lorsqu’il ou elle a postulé à une offre d’emploi. Tout le travail du recruteur va être d’attirer ces candidats et c’est là qu’il faut élargir le champ des possibles pour tenter de trouver le profil idéal. Ainsi, la définition du mot “candidat” s’ouvre… quand on recrute, il faut ouvrir son offre à tous les profils intéressants et ainsi faire d’eux des candidats réels ou en devenir...

Le guide pour une recherche de candidats réussie

Écrit par Sophie Delamarche

En charge du pôle sourcing chez Me & My Boss, Sophie est curieuse de l’évolution du monde du recrutement et s’intéresse tout particulièrement à l’émergence des solutions digitales dans ce domaine.