Sourcing - 17/12/2018

Comment tirer profit de LinkedIn pour sa recherche de candidats ?

Lecture : 6 min

Leader incontestable des réseaux sociaux professionnels, LinkedIn c’est 546 millions d’utilisateurs dans le monde après 15 ans d’existence. En France, ce réseau en ligne représente 15 millions de personnes, soit la moitié de la population active. Rien que ces 3 dernières années, ce chiffre a bondi de 4 millions. Au départ, seuls les cadres et dirigeants avaient un compte utilisateur ; aujourd’hui, les non-cadres, les professionnels du secteur public et associatif et les freelances sont de plus en plus nombreux à se créer un profil. Les demandeurs d’emploi et jeunes diplômés ne sont pas en reste… leurs profils en ligne ne cessent de croître, conscients que le monde du recrutement se tourne chaque jour davantage vers le digital et la recherche de candidats en ligne.

Très bien, mais comment tirer profit de tout cela ? Vous, en tant qu’entreprise ayant un besoin de recrutement, vous vous demandez comment utiliser au mieux cette tendance pour qu’elle vous soit utile.

 

 

La recherche de candidat via les filtres de recherche

LinkedIn propose des filtres de recherche pour vous aider à trouver les profils qui correspondent à vos critères, en version gratuite et via un compte Premium.

La version gratuite vous permettra d’afficher jusqu’à 100 profils contre 300 pour la version payante. Les filtres de recherche sont bien entendu beaucoup plus précis en Premium et l’affichage des résultats beaucoup plus lisible (les expériences sont détaillées et les profils ciblés peuvent être sauvegardés et enregistrés dans votre espace de recherche).

Dans les deux cas, votre recherche va commencer par le titre de poste. Attention, celui que vous avez choisi a nécessairement des synonymes (responsable = manager = chef d’équipe). Lors de votre recherche, pensez donc à inclure tous ces synonymes (responsable AND manager AND chef d’équipe).

Deuxième filtre : le secteur géographique. Entrez le nom de la ville ciblée mais pensez à élargir à toute la région ( Tours + Région de Tours).

La version gratuite vous propose également de cibler par entreprise et par secteur d’activité.

En version Premium, les filtres de recherche sont beaucoup plus précis : expérience sur le poste, compétences, écoles fréquentées, “disposés à déménager”... et donc les résultats aussi. Les profils ciblés ont donc plus de chance d’être en adéquation avec votre besoin.

Oui, mais… trouver les profils c’est bien… les séduire c’est mieux!!

 

 

2 portes d’entrée : message d’invitation ou Inmail

Une fois que les profils intéressants sont ciblés, il faut savoir comment les aborder pour susciter leur intérêt. Et là encore, ce sera compte gratuit VS compte Premium !

Dans la version gratuite, vous devez rédiger un message (de 300 caractères maxi) lors de votre demande de mise en relation. Celui doit être percutant et interpeller votre cible… rappelons que vous ne pourrez lui parler de votre proposition QUE si cette personne vous “accepte”. Et autant vous dire que certains profils débordent de sollicitations et que votre message fera partie d’une longue liste… Alors surtout, soyez direct (e) et proposez d’emblée un second échange :

 

“Nous recherchons un commercial sur Caen, votre profil a attiré mon attention, acceptez-vous d’échanger avec moi sur le sujet en toute confidentialité ?”

 

 

Si le contact accepte cette sollicitation, mon conseil est de l’appeler tout de suite et de lui présenter votre opportunité de vive voix. Il ou elle pourra vous poser toutes ses questions et vous serez en mesure de lui parler du poste de façon directe. Chacun de vous évitera une perte de temps considérable si d’emblée les choses sont dites (poste, salaire, missions…)

 

Sur la version Premium, vous pouvez envoyer des “Inmails” aux personnes que vous avez ciblé. Traduction : mails sur LinkedIn. L’avantage c’est que vous pouvez envoyer des messages à des personnes qui ne sont pas dans votre réseau et sans limitation de longueur. De la même manière que précédemment, il faut être percutant(e) et proposer un échange oral dès le second message. Votre espace de recherche (les “Projets”) vous permet un suivi de ces envois et un gain de temps dans leur traitement.

Le nombre d’Inmails est limité à 30/mois dans le premier niveau d’abonnement (107€/mois), le “super abonnement” à plus de 800€/mois permet d’envoyer jusqu’à 150 inmails/mois (en plus d’autres fonctionnalités).

Pour être honnête, c’est assez onéreux et même si les Inmails sont reportables (comme les minutes de votre forfait téléphone 😉) LinkedIn aurait tendance à profiter de sa position de leader pour pratiquer des tarifs pas franchement concurrentiels ! Il faut ajouter près de 70€ pour bénéficier de 10 Inmails supplémentaires sur le premier niveau Premium.

 

 

Conclusion

Dans les faits, la version gratuite suffit pour un sourcing ponctuel même si cette recherche ne se suffira pas à elle-même. Quand on fait du sourcing, multiplier les sources donne plus de chance de résultat. Le compte Premium serait plutôt réservé aux recruteurs et professionnels RH qui ont recours au sourcing de façon récurrente et qui ont besoin d’un suivi et d’une facilité de traitement.

LinkedIn est un outil intéressant pour cibler des profils qui ne sont pas en recherche active mais qui restent en veille et à l’écoute d’opportunités susceptibles de les intéresser (augmentation de salaire, nouvelles responsabilités, changement de management…).

D'autres moyens sont également possibles pour la recherche de candidats comme Google ou les CVthèques.

 

Le guide pour une recherche de candidats réussie

Écrit par Sophie Delamarche

En charge du pôle sourcing chez Me & My Boss, Sophie est curieuse de l’évolution du monde du recrutement et s’intéresse tout particulièrement à l’émergence des solutions digitales dans ce domaine.